Collège Ahuntsic

Rencontre sur la professionnalisation

Brossard, le 25 septembre  2018 — La Corporation des Paramédics du Québec (CPQ) tient à vous informer qu’une importante rencontre relative à la professionnalisation des Paramédics du Québec, aura lieu le 4 octobre 2018 de 14h à 16h à l’auditorium du CÉGEP Ahuntsic situé au 9155, rue St-Hubert à Montréal.

En collaboration avec les enseignants du cours Éthique et profession 181-116-AH du département des Soins préhospitaliers d’urgence, la CPQ convie tous les étudiants de 1ère, 2ème et  3ème année de paramédecine  ainsi que  tous les paramédics du Québec à notre rencontre. L’admission est générale et gratuite. Cependant, les places étant limitées, les étudiants devant assister à cette rencontre dans le cadre de leurs activités académiques seront prioritaires.

Nous désirons rejoindre tous les acteurs du domaine paramédical afin de mieux les informer sur les enjeux de la professionnalisation. Aussi, pour tous ceux qui ne pourront se déplacer, nous vous invitons par l’entremise de web diffusion en direct à nous écouter en nous suivant sur notre page Facebook.

Plusieurs acteurs du domaine préhospitaliers seront présents et pourrons répondre à vos questions sur les sujets suivants :

  • L’histoire de notre profession au Québec;
  • Le système professionnel québécois;
  • L’implication liée à la professionnalisation de notre métier et les résultats;
  • L’état actuel de la professionnalisation des paramédics au Canada;
  • Les avantages et les inconvénients de la professionnalisation.

N’oubliez pas de répondre à notre sondage sur : http//sondage.paramedic.quebec

Corporation des Paramédics du Québec

Résultats de l’Assemblée générale annuelle 2018

La Corporation des Paramédics du Québec tenait lundi soir dernier, son assemblée générale annuelle à l’hôtel Alt du Dix30 à Brossard. Cette dernière a remporté une forte affluence et pour la première fois, des élections ont eu lieu afin de choisir les nouveaux administrateurs pour un mandat de 2 ans chacun. L’intérêt des membres fut tel que 6 candidats se sont présentés pour 5 postes à combler.

La Corporation des Paramédics du Québec tient à remercier  les 72 membres qui se sont déplacés à Brossard lundi dernier afin d’exprimer leurs intérêts et souhaits face à la gouvernance de leur association professionnelle. C’est avec plaisir que nous vous communiquons les résultats des élections qui se sont tenues lors de cette assemblée.

Tout d’abord, il est important de souligner le travail du conseil d’administration qui était en place à ce moment. Il aura su raviver le mouvement de professionnalisation des paramédics du Québec. Nous tenons par ailleurs à exprimer nos remerciements au président sortant, Patrick Dufresne, pour tous les efforts qu’il a investis à la cause de la professionnalisation qui nous tient tant à cœur.

Voici les résultats des élections:

  • Guillaume Champagne-Raymond (président)
  • Jean-Benoit Gince (vice-président)
  • Étienne Ménard (trésorier)
  • Joey Ouellet (secrétaire)
  • Francis Brisebois (administrateur)

C’est avec une immense fierté que le nouveau conseil d’administration vous remercie de l’appuie que vous lui avez témoigné et c’est dans un esprit de rassemblement qu’il souhaite collaborer avec ses membres afin d’atteindre ses objectifs. L’année qui suit sera décisive pour l’avenir de notre profession et cette dernière aura besoin du savoir-faire de ses artisans afin d’écrire les nouvelles pages de son histoire. Nous vous invitons donc à nous communiquer votre intérêt à participer, sur une base volontaire, aux différentes activités qui se dessinent à l’horizon : Le comité de rédaction du mémoire, l’organisation du congrès pré hospitalier 2019 et la sensibilisation des étudiants  des différents Cégeps. La Corporation des paramédics du Québec se soucie de la représentativité de ses membres et invite tous les paramédics du Québec, PSA comme PSP, à participer en grand nombre à son invitation.

La professionnalisation de notre métier frappe présentement à notre porte, saurons-nous y répondre promptement afin de faire profiter notre société de toute la compétence et la bienveillance des paramédics du Québec? Il n’en reste qu’à nous de s’unir, de retrousser nos manches et de créer un futur où la paramédecine communautaire sera au cœur des soins à la population.

Votre conseil d’administration

Corporation des Paramédics du Québec

Avis de convocation à l’Assemblée générale annuelle 2018

Avis de convocation – AGA 27 août 2018

Les membres de la Corporation des Paramédics du Québec sont convoqués à l’Assemblée générale annuelle qui aura lieu le lundi le 27 août 2018, à 19h00, à l’hôtel Alt du Dix30 (2e étage, salle ROUGE).

6500 boul. de Rome, Brossard (Québec)

 

ORDRE DU JOUR

  1. Ouverture de l’assemblée ;
  2. Adoption de l’ordre du jour ;
  3. Adoption du procès-verbal du 12 septembre 2016 ;
  4. Rapport d’activités du conseil d’administration ;
  5. Présentation du bilan financier ;
  6. Élection des membres du conseil d’administration ;
  7. Souhaits des membres ;
  8. Levée de l’assemblée.

[rsvp]

Coopérative des paramédics de l'Outaouais

La Coopérative des paramédics de l’Outaouais réitère son engagement

Nous sommes heureux d’annoncer que la Coopérative des Paramédics de l’Outaouais réitère son engagement envers la professionnalisation des paramédics. Leur conseil d’administration a pu prendre connaissance de nos dernières démarches et celles en cours. Nous devons à nouveau nous rencontrer afin de mettre en place des outils de communication avec leurs paramédics et de favoriser une meilleure adhésion des membres dans leur organisation.

La Coopérative des paramédics de l’Outaouais est Membre platine.

Canada

Nouveau soutien à la recherche sur les blessures de stress post-traumatique chez le personnel de la sécurité publique

Les Instituts de recherche en santé du Canada lancent un concours pour financer la recherche visant à traiter et à prévenir les blessures de stress post-traumatique chez les personnes qui assurent la sécurité de nos communautés

OTTAWA, le 26 juill. 2018 /CNW/ – Le gouvernement du Canada est déterminé à prendre soin de ceux qui risquent leur sécurité pour protéger ses communautés.

Le personnel de la sécurité publique canadien joue un rôle essentiel dans la sécurité de nos communautés et de notre nation. Les pompiers, les policiers, les ambulanciers paramédicaux, le personnel de recherche et sauvetage, les travailleurs des services correctionnels, les agents des services frontaliers, les analystes du renseignement, les bénévoles et d’autres agents de la sécurité publique travaillent dans des environnements dangereux, instables et traumatisants, ce qui peut avoir des répercussions importantes sur leur santé mentale et entraîner des problèmes psychologiques graves, appelés blessures de stress post-traumatique (BSPT).

Afin de favoriser la santé mentale du personnel de sécurité publique du Canada, l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, ont annoncé aujourd’hui le lancement de subventions Catalyseur des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour la recherche sur les BSPT chez le personnel de la sécurité publique.

Cet investissement de 2,25 millions de dollars servira à financer un maximum de 15 projets de recherche visant à renforcer et à élargir la base de données dont nous aurons besoin pour orienter la création de politiques et de programmes qui améliorent le bien-être mental et la résilience du personnel de la sécurité publique. Les projets viseront à mieux comprendre, à détecter et à prévenir les BSPT chez le personnel de la sécurité publique, et à en atténuer les effets.

Citations

« Le gouvernement du Canada est extrêmement fier de soutenir les Canadiens qui assurent chaque jour la sécurité de nos communautés. Cette contribution à la recherche sur les BSPT aidera le personnel de la sécurité publique à obtenir les ressources et les traitements nécessaires pour vivre des vies saines et gratifiantes. »
— L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé

« Les membres du personnel de la sécurité publique mettent leur vie en danger pour assurer la sécurité de nos communautés. Aussi devons-nous en faire plus pour préserver leur santé mentale et leur bien-être mental. Je constate avec plaisir que les IRSC financent la recherche sur les BSPT afin d’améliorer notre compréhension de cette priorité cruciale et de veiller à ce que les agents de la sécurité publique partout au pays reçoivent l’aide dont ils ont besoin. »
— L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Les blessures  de stress post-traumatique sont des affections complexes qui touchent le personnel de la sécurité publique de toutes les régions du Canada. L’annonce d’aujourd’hui est la première étape pour combler les lacunes dans les connaissances sur les BSPT chez ces groupes professionnels, et pour trouver des traitements qui offriront au personnel de la sécurité publique du Canada le soutien dont il a besoin. »
Michel Perron
Vice-président directeur, Instituts de recherche en santé du Canada

En bref

  • Les subventions Catalyseur sont des subventions à court terme conçues pour offrir un financement de démarrage destiné aux nouvelles perspectives de recherche; elles préparent le terrain pour des projets de recherche plus vastes et à plus long terme.
  • Les subventions Catalyseur ne sont que le début. Le budget de 2018 prévoit un investissement de 20 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir un nouveau consortium de recherche rassemblant les IRSC et l’Institut canadien de recherche et de traitement en sécurité publique dans le but d’aborder le problème des BSPT chez le personnel de la sécurité publique.
  • Dans le cadre du budget de 2018, le gouvernement du Canada prévoit aussi un investissement de 10 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2018-2019, afin que Sécurité publique Canada collabore avec l’Institut canadien de recherche et de traitement en sécurité publique pour mettre au point un projet pilote de thérapie cognitivo-comportementale en ligne et ainsi offrir aux agents de la sécurité publique un meilleur accès à des soins et traitements.
  • En juin, les IRSC ont lancé un concours de financement qui fournira un maximum de 4,32 millions de dollars provenant des Forces armées canadiennes et d’Anciens Combattants Canada à des chercheurs qui étudient l’efficacité et l’innocuité du cannabis comme traitement pour l’état de stress post-traumatique chez le personnel et les vétérans des Forces armées canadiennes.
  • Sécurité publique Canada (SP) continue de collaborer étroitement avec une diversité d’intervenants, y compris à tous les paliers de gouvernement, ainsi qu’avec d’autres ministères et des associations de premiers intervenants afin d’élaborer un plan d’action coordonné sur les blessures de stress post-traumatique pour soutenir les agents de la sécurité publique.

Liens connexes

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.

SOURCE Instituts de recherche en santé du Canada

Renseignements : Thierry Bélair, Cabinet de l’honorable Ginette Petitpas Taylor, Ministre de la Santé, 613-957-0200; Scott Bardsley, Cabinet de l’honorable Ralph Goodale, Ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, 613-991-0657; Relations avec les médias, Instituts de recherche en santé du Canada, 613-941-4563, relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca

Liens Connexes

http://www.cihr-irsc.gc.ca

logo ensemble vers professionnalisation 2

Sondage de la CPQ

La Corporation des Paramédics du Québec mène actuellement un sondage démographique des paramédics et des étudiants en soins préhospitaliers d’urgence à travers le Québec. Ces données nous appuieront dans nos démarches vers la professionnalisation.

Selon votre situation actuelle, vous aurez le choix de répondre entre 35 et 70 questions qui porteront sur des données démographiques, des caractéristiques de la profession ainsi que sur votre satisfaction reliée à l’exercice de vos fonctions. Ce sondage dure approximativement 15 minutes.

http://sondage.paramedic.quebec

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à l’égard de ce sondage.

Corporation des Paramédics du Québec

Démission de la directrice médicale nationale des services préhospitaliers d’urgence

COMMUNIQUÉ

 

BROSSARD, le 20 juillet 2018 — La Corporation des Paramédics du Québec (CPQ) a pris acte le 18 juillet dernier de la lettre de démission de la directrice médicale nationale des services préhospitaliers d’urgence, Dre Collette Lachaîne.

Dans un message envoyé au MSSS, aux directeurs médicaux régionaux et aux différents CISSS et CIUSSS de la province, Dre Lachaîne annonce son départ devenant effectif le 19 août 2018. Elle explique son départ par son intention à retrouver sa pratique médicale à temps plein, et ce, dès l’automne.

Elle a contribué au développement du champ de pratique des paramédics du Québec. Par son programme visant l’excellence, elle aura apporté une structure clinique nouvelle et nécessaire au système préhospitalier. Elle nous laisse en héritage un système basé, aujourd’hui, sur les évidences cliniques, les avancés médicales et la littérature probante.

La Corporation des Paramédics du Québec remercie Dre Lachaîne pour son apport au service préhospitalier québécois. Aussi, nous lui souhaitons toute la sérénité qu’elle mentionne vouloir retrouver à l’avenir.

Nous offrons notre entière collaboration au ministère afin de travailler conjointement sur un ensemble de dossiers, dont celui de la professionnalisation des paramédics du Québec. Nous sommes convaincus que les paramédics sont prêts à prendre en charge la protection du public par la création d’un ordre professionnel. Le nombre grandissant de paramédics à joindre notre association indique également que ceux-ci partagent cette forte conviction.

En terminant, rappelons que les paramédics du Québec ont toujours eu le patient au cœur de leurs préoccupations professionnelles. Les paramédics sont les seuls réels experts de leur domaine et auront encore et toujours la protection du public comme seul réel objectif.

 

À propos de la Corporation des Paramédics du Québec

Fondée en 2015, la CPQ veut assurer la protection du public. À cet effet, elle désire encadrer l’exercice de la profession, soutenir le développement des compétences des paramédics et favoriser la qualité des soins. Elle valorise également la profession de paramédic dans l’intérêt du public.

20180719 – Communiqué – Démission de la directrice nationale des SPU

20180719 - Communiqué - Démission de la directrice nationale des SPU
Votre avis nous intéresse - bulles

Invitation à participer à un sondage – Centre de soins dédié aux professionnels des métiers d’urgence et leur famille dans la région du Grand Montréal

Pour le sondage de la CPQ sur la professionnalisation, veuillez cliquer ici.

Madame, Monsieur,

Une équipe de professionnels de la santé mène actuellement un sondage auprès des principales organisations des métiers d’urgence afin de recueillir les besoins de ses employés ou de ses membres en termes de services de santé dans le but de créer un Centre de soins offrant des services de santé physique et psychologique dédié uniquement aux professionnels des métiers d’urgence (policiers, pompiers, paramédics, répartiteurs, militaires, agents correctionnels et retraités des métiers d’urgence) et leur famille dans la région du Grand Montréal.

Vous avez été sélectionné afin de participer à cette importante consultation en ligne. Si vous êtes une organisation/association, nous vous invitons à envoyer ce sondage à tous vos employés ou membres.

Votre participation est importante pour notre équipe, puisqu’elle contribuera à définir vos besoins et nos orientations dans la création d’un Centre de soins dédié uniquement aux professionnels des métiers d’urgence et leur famille dans la région du Grand Montréal. Nous vous remercions à l’avance de prendre le temps d’y répondre.

Votre participation est entièrement volontaire et strictement anonyme. Vous n’aurez pas à vous identifier et tous les renseignements recueillis demeureront confidentiels.

Ce sondage devrait vous prendre 5 à 10 minutes à remplir. La date limite pour y participer est le 15 août 2018. Pour y accéder, veuillez cliquer sur le lien suivant :

https://www.dragnsurvey.com/survey/r/2a1a526

Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à communiquer par courriel à cleclercq.psychologue@gmail.com

Cordialement
Cécile Leclercq, Ph.D., psychologue

 

Réaction à l’arrestation d’un paramédic d’Urgences-santé

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Réaction à l’arrestation d’un paramédic d’Urgences-santé

BROSSARD, le 6 juillet 2018 — La Corporation des Paramédics du Québec (CPQ) a pris connaissance de l’arrestation d’un paramédic travaillant à Urgences-santé. En effet, le mercredi 4 juillet, M. Sylvain Depairon, paramédic cumulant plusieurs années de service, a été mis en arrestation. Sa comparution a eu lieu le 5 juillet dernier.

Nous avons également été informés que l’intimé a été suspendu avec solde, le 3 juillet, en attente du dénouement des accusations portées à son égard. Nous apprécions que l’employeur ait pris les mesures nécessaires en retirant le paramédic de ses fonctions. Nous soulignons le travail du commissaire aux plaintes et la qualité du service dans le traitement des plaintes au quotidien. Toute la communauté paramédicale est interpellée et ébranlée par des accusations de cette nature, car elles s’opposent aux valeurs fondamentales qui habitent les paramédics du Québec et celles de notre association. Par principe, nous ne commenterons pas davantage les détails de ce dossier particulier.

Rappelons que la Loi sur les services préhospitaliers d’urgence (LSPU) prévoit, à l’article 67 alinéa 3, qu’un paramédic déclaré coupable d’un acte criminel relié à l’exercice des activités pour lesquelles il est inscrit au registre national de la main d’œuvre, peut être radié de façon temporaire ou permanente par un comité d’examen.

Les règles du registre national ne permettent pas le retrait du droit de pratique d’un paramédic sans déclaration de culpabilité. Par la suite, le comité d’examen doit déterminer, si les faits relatifs à la déclaration de culpabilité sont en lien avec l’emploi.

Ce comité d’examen est constitué seulement sur demande par la directrice médicale nationale et rarement composé des mêmes membres d’un comité à l’autre. Il n’est pas appuyé par les assises du Code des professions. Les décisions du comité sont rendues à huis clos et demeurent confidentielles pour le public.

Si les paramédics étaient intégrés au système professionnel, ils seraient tenus par un code de déontologie indépendant de la Chambre de justice criminelle et pénale. Le public serait mieux protégé et pourrait suivre les séances d’un comité de déontologie permanemment constitué. Ces décisions publiques pourraient être largement consultées. De plus, les membres du comité de déontologie seraient dûment formés et assermentés. Les assises juridiques seraient alors solides et délivrées sous le Code des professions.

« Nous sommes d’avis que la LSPU et le registre national démontrent des mesures insuffisantes quant à la protection du public et nous réitérons l’impérativité d’un ordre professionnel pour les paramédics afin de protéger le public », mentionne M. Patrick Dufresne, président de la CPQ.

 

À propos de la Corporation des Paramédics du Québec

Fondée en 2015, la CPQ veut assurer la protection du public. À cet effet, elle désire encadrer l’exercice de la profession, soutenir le développement des compétences des paramédics et favoriser la qualité des soins. Elle valorise également la profession de paramédic dans l’intérêt du public.

 

– 30 –

 

Renseignements :

Monsieur Patrick Dufresne
Président du conseil d’administration
438 238-3011, poste 1
communications@paramedic.quebec

https://www.paramedic.quebec/wp-content/uploads/2018/07/20180706-Communiqué-Réaction-à-larrestation-dun-TAP-dUS.pdf

20180706 - Communiqué - Réaction à l'arrestation d'un TAP d'US

Réaction à l’annonce du projet pilote de transport héliporté – les paramédics, exclus et cloués au sol

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Réaction à l’annonce du projet pilote de transport héliporté
– les paramédics, exclus et cloués au sol

BROSSARD, le 22 juin 2018 — La Corporation des Paramédics du Québec accueille favorablement le projet pilote de transport héliporté annoncé ce matin par le ministre Gaétan Barrette en collaboration avec Airmedic. C’est sans contredit une belle avancée dans les soins préhospitaliers pour la population québécoise.

Toutefois, nous déplorons que les compétences et les soins professionnels des paramédics n’aient pas été retenus pour ce projet pilote. Normalement, des paramédics accompagnent les membres qui utilisent le service de transport héliporté d’Airmedic en plus des autres professionnels de la santé tels que des infirmières, inhalothérapeutes ou médecins. Or, le projet pilote annoncé par le Ministère de la Santé et des Services sociaux n’impliquera que des professionnels de la santé reconnus par les lois.

« Ailleurs au Canada, les transports héliportés font partie des opérations quotidiennes des soins de santé. De plus, les paramédics à bord de ces hélicoptères-ambulances ont suivi une formation de soins critiques afin d’offrir plus d’actes médicaux » mentionne Patrick Dufresne, président de la Corporation des Paramédics du Québec.

Dans les autres provinces canadiennes, ces équipes spécialisées interviennent notamment pour des transferts interhospitaliers, des interventions en région éloignée ou pour polytraumatisme qui nécessitent une chirurgie le plus rapidement possible.

« Nous sommes étonnés que notre expertise dans les évacuations de bénéficiaires et  nos compétences dans les soins préhospitaliers aient été mises de côté pour ce projet pilote. Il aurait justement été intéressant de connaître les bénéfices et les coûts réels de ce service » soulève M. Dufresne.

La Corporation des Paramédics du Québec souhaite la création d’un ordre professionnel pour mieux reconnaître le champ de pratique des paramédics québécois en plus de protéger convenablement le public. En ayant un ordre professionnel, cela favoriserait également la collaboration entre les différents professionnels de la santé, et ce, au bénéfice de la population.

 

À propos de la Corporation des Paramédics du Québec

Fondée en 2015, la Corporation des Paramédics du Québec (CPQ) veut assurer la protection du public. À cet effet, la Corporation désire encadrer l’exercice de la profession, soutenir le développement des compétences des paramédics et favoriser la qualité des soins. Elle valorise également la profession de paramédic dans l’intérêt du public.

 

– 30 –

 

Renseignements :
Monsieur Patrick Dufresne
Président du conseil d’administration
438 238-3011, poste 1
communications@paramedic.quebec

https://www.paramedic.quebec/wp-content/uploads/2018/06/2018-06-22_Annonce-services-heliportés.pdf

2018-06-22_Annonce-services-heliportés