L’essoufflement se fait sentir chez les paramédics

Sans convention collective depuis plus d’un an comme leurs collègues du secteur préhospitalier à l’échelle provinciale, les paramédics de Plessisville, Lyster et Manseau dénoncent les horaires de faction encore en vigueur dans leur région qui sont inadéquats et désuets, prolongent indûment les délais d’intervention de leurs équipes sur le terrain et leur font craindre le pire pour la population.