Protéger la profession

UN TITRE RÉSERVÉ : GAGE DE QUALITÉ

À l’heure actuelle, n’importe qui pourrait utiliser le terme paramédic et même certaines professions pourraient s’approprier de nos champs de pratique. Avec la venue d’un ordre professionnel, le titre de « technicien ambulancier » et « paramédic » pourront être réservé uniquement à celles et ceux qui seront inscrits à l’ordre. Ces personnes seront clairement identifiées aux yeux du public et des professionnels du milieu de la santé comme des praticiens qualifiés répondant aux standards de compétences du MELS (Ministère de l’Éducation, des Loisirs et du Sport) et du MSSS (Ministère de la Santé et des Services Sociaux).

Outre la nécessité d’assurer la qualité des soins offerts à la population, la création d’un titre réservé permet d’adresser plusieurs problématiques qui auront des répercussions à moyen et long terme pour les paramédics.

Préserver l’intégrité de la profession

C’est bien connu: les écarts de pratique, aussi isolés soient-ils, nuisent à l’image d’une profession dans sa globalité. Puisque l’attribution d’un titre réservé assure la légitimité des compétences des praticiens s’y rattachant, cette mesure permettra de préserver l’intégrité des paramédics et consolider la confiance du public et des instances gouvernementales envers ceux-ci. Cette mesure facilitera de beaucoup la fluidité des rapports entre les divers partis, et résultera ultimement en de meilleures conditions de travail pour les paramédics.

Retourner en haut