CSA

Comité technique du CSA sur la santé psychologique et la sécurité en milieu de travail des paramédics: Rapport d’étape Novembre 2016

Concept pour l'ASC Z1003.1-18 Santé et sécurité psychologique des paramédics en milieu de travail

Il y a environ 40 000 paramédics au Canada, ce qui en fait le troisième groupe de fournisseurs de soins de santé dans le pays. Il est bien reconnu que les responsabilités et les défis uniques auxquels sont confrontés les paramédics les exposent à un risque nettement plus élevé d’exposition au stress psychologique. Les risques psychologiques auxquels les paramédics sont systématiquement exposés au travail peuvent être de nature aiguë ou chronique et peuvent comprendre, sans s’y limiter, les facteurs de stress liés à l’incident critique tels que traumatismes, blessures et maladies graves, crises de santé infantile, décès, les menaces à leur propre vie et les conditions météorologiques défavorables.

Une nouvelle norme nationale CSA est en cours d’élaboration qui vise à fournir aux organismes paramédicaux et aux autres intervenants clés au Canada des conseils sur les bonnes pratiques pour l’évaluation des dangers et la gestion des risques psychologiques pour la santé et la sécurité des lieux de travail des paramédics et la promotion d’améliorations en la santé et la sécurité psychologiques.

Il est prévu que cette nouvelle norme sectorielle aidera les organisations paramédicales à identifier systématiquement les sources de stress, à examiner les changements qui pourraient être apportés et à élaborer des politiques et des programmes axés sur la santé et la sécurité psychologiques. Il est prévu que le document fournira des conseils et des recommandations pour permettre aux organisations paramédicales d’élaborer, de mettre en œuvre et de surveiller une approche systématique de la santé et de la sécurité psychologiques de leurs lieux de travail. L’objectif est d’identifier les zones et les activités potentielles susceptibles d’engendrer des facteurs de stress professionnels et de mettre en œuvre des mesures avant que le mal ne puisse se produire.

Un milieu de travail psychologiquement sain et sûr est celui qui agit activement pour prévenir les dommages à la santé psychologique des travailleurs, y compris de façon négligente, téméraire ou intentionnelle, et qui favorise le bien-être psychologique. En 2013, une norme nationale du Canada a été publiée par le Groupe CSA (CSA) et le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) commandé par la Commission de la santé mentale du Canada (MHCC) et financé par le gouvernement du Canada, Bell Canada et le Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West. CAN / CSA- Z1003-13 / BNQ 9700-803 / 2013, La santé psychologique et la sécurité au travail a été créée pour aider les organisations à reconnaître la santé psychologique dans le cadre d’un processus d’amélioration continue.

Cette nouvelle norme sectorielle pour les paramédics s’appuiera sur la Norme nationale pour la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail et fournira une approche systématique de la gestion de la santé psychologiques et du bien-être et des risques connexes pour les paramédics et offrira des soins pratiques et pertinents, des conseils pour aider à protéger et à promouvoir la santé psychologique et la sécurité des paramédics au Canada. Cette norme incorporera des exigences supplémentaires mettant l’accent sur les aspects uniques des lieux de travail paramédicaux.

Cette norme est en cours d’élaboration par le processus d’élaboration de normes accréditées par le CSA. Ce document sera rédigé de façon à ce qu’il soit cohérent avec les autres directives et spécifications qui sont utilisées par les organisations pour gérer la santé psychologiques et le bien-être, la santé et la sécurité au travail et la qualité, mais élargit les besoins spécifiques de gestion des risques psychologiques et sanitaires dans les milieux paramédicaux. En plus de suivre la structure de la norme CAN / CSA-Z1003-13 / BNQ 9700-803 / 2013, la présente norme est conçue pour être compatible avec celle que l’on retrouve dans d’autres normes du système de gestion et l’approche planification/exécuter/vérifier/agir.

Les piliers stratégiques d’un système de santé et sécurité psychologique sont:

  1. la prévention des préjudices (la sécurité psychologique des employés);
  2. promotion de la santé (maintien et promotion de la santé psychologique); et
  3. résolution d’incidents ou de préoccupations.

Ce projet national est appuyé par le financement du gouvernement de l’Ontario à l’Association des Paramédics du Canada dans le cadre du Programme de prévention et d’innovation en santé et sécurité au travail de l’Ontario qui appuie des projets innovateurs et des partenariats de collaboration axés sur l’amélioration de la santé et de la sécurité au travail en Ontario et peut également profiter à d’autres instances à l’extérieur de l’Ontario.

Exclusions

Cette norme s’adresse aux employeurs et organismes paramédical, et vise à fournir des conseils au niveau organisationnel. Il ne fournira pas de directives sur le diagnostic et le traitement des problèmes de santé mentale liés au milieu de travail des paramédics.

Bien que des facteurs de risque semblables existent pour d’autres catégories de premiers intervenants (p. Ex., Pompiers, policiers) et les agents de sécurité publique, les travailleurs des organisations paramédicales sont confrontés à des problèmes particuliers directement liés à la nature des soins dispensés. Leur exposition aux traumatismes est différente de celle des autres lieux de premiers soins et de sécurité publique. Bien que cette norme puisse être utilisée par d’autres organismes de premiers intervenants comme modèle pour l’élaboration de programmes de santé et sécurité du travail, les lignes directrices fournies dans cette norme seront spécifiques aux environnements professionnels paramédicaux.

Il ne relève pas de la norme PPHS de fournir des exigences en matière de conception d’équipement et de véhicule, de normes d’équipement, d’ergonomie au poste de travail, d’équipement de protection individuelle (EPI) ou de programmes de gestion des situations d’urgence.

Le Comité Technique

Le comité comprend un groupe très diversifié de 36 membres provenant de partout au Canada, choisis en fonction de leurs compétences et de leur expérience et de leur capacité à représenter l’un ou l’autre parmi les intérêts organisationnels, les services professionnels, les intérêts des usagers, les autorités réglementaires ou les groupes d’intérêt général.

Progrès à ce jour

La réunion de lancement de ce nouveau comité technique a eu lieu en octobre 2016 pour la formation des nouveaux membres, avec une réunion de suivi de deux jours en personne les 9 et 10 novembre 2016 à Rexdale, en Ontario. Le Comité a entrepris d’examiner le document de démarrage et de souligner les principaux domaines de préoccupation et de travail de développement de la communauté paramédicale. D’autres réunions du Comité technique sont prévues pour décembre 2016 et janvier 2017 pour élaborer des groupes de travail et commencer à rédiger du contenu dans les domaines de préoccupation identifiés. L’examen du projet de norme devrait avoir lieu au cours de l’été 2017 avec la publication de la nouvelle norme prévue au printemps 2018.



0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire